Classic Castrol Kollektion und peinliche Sponsoring Anfrage bei Castrol

Collection Castrol Classic et souvenirs de parrainage

Marchandises Castrol Classic

Nous proposons une gamme d’articles classiques de haute qualité, allant des bidons d’huile / bidons d’huile aux aimants et aux panneaux muraux, tous portant l’emblématique marque Castrol Classic de 1946. Que ce soit à l’atelier ou à la maison, notre gamme nostalgique allie style rétro et fonctionnalité. Avec des accessoires d’atelier, des vêtements et bien d’autres choses encore, il y a de quoi satisfaire tous les propriétaires ou amateurs de voitures classiques.

Castrol Classic Merchandise nicht nur für Vespa & Lambretta Fans

Qu’il s’agisse d’un cadeau pour un scootériste passionné ou d’un cadeau pour vous-même, vous trouverez l’objet idéal dans notre sélection !

L’idée de l’huile de ricin

Castrol a été fondée par Charles “Cheers” Wakefield sous le nom de “CC Wakefield & Company”. En 1899, Wakefield a quitté son emploi à Vacuum Oil pour lancer sa propre entreprise de vente de lubrifiants pour les chemins de fer et les machines lourdes. Au début du 20e siècle, Charles s’est intéressé à deux nouveaux véhicules motorisés : l’automobile et l’avion. Sa société a commencé à développer des huiles pour les nouveaux moteurs. Ces huiles devaient être suffisamment fines pour les démarrages à froid et suffisamment épaisses pour fonctionner à haute température. Les chercheurs de l’entreprise ont découvert que le problème pouvait être résolu en ajoutant de l’huile de ricin, une huile végétale fabriquée à partir de graines de ricin. Ils ont appelé le nouveau produit“Castrol“. En 1919, John Alcock et Arthur Brown ont utilisé l’huile Castrol lors du premier vol transatlantique sans escale de l’histoire.

L’idée d’Heiko avec le sponsoring de Castrol & de rapide à lent

CC Wakefield a inventé non seulement un nouveau type d’huile moteur, mais aussi une nouvelle façon d’attirer les clients potentiels vers son produit : le parrainage. Le nom Castrol apparaît sur des bannières et des drapeaux lors de courses aériennes, de courses automobiles et de tentatives de record de vitesse. Au fil du temps, la marque de l’huile de moteur est devenue beaucoup plus connue que celle du fondateur/de l’entreprise. Cette circonstance a entraîné le changement de nom de “CC Wakefield & Company” en 1960, qui est devenu Castrol Ltd.

Je conduis des Vespa et des Lambretta depuis plus de 32 ans. Tout a commencé avec une Vespa PK50S rouge qui, achetée d’occasion, attendait déjà dans le garage de mes parents mon permis de conduire. Mais c’était bientôt trop lent pour moi. La première mesure de mise au point a été de monter un échappement 50km/h coûteux. Mais ça ne m’a pas beaucoup aidé, les cyclomotoristes me dépassaient toujours à gauche et à droite. Elle a donc été vendue et mon intérêt s’est porté sur une PX 80 Lusso noire, à l’époque très chère dans l’assurance. Pendant le test de conduite, les engrenages se sont toujours échappés. Mais j’étais content que ma mère soit si loin pour pouvoir m’acheter ce scooter….. de plus, mon père était en voyage d’affaires et ne savait rien du nouveau “80”. Alors : c’est maintenant ou jamais ! Le scooter a donc été acheté avec ce “petit défaut caché”.

ROLLERSHOP, Scootering & Mods, Scooterboys et Scène Scooter

Nous savons tous ce qui n’allait pas avec le moteur : la raison du changement de vitesse incontrôlé était la croix de changement de vitesse “ronde” usée. Le concessionnaire Vespa suivant voulait 700 DM pour le changement, mais c’était hors du budget de mon habile mise à jour du scooter. J’ai pris contact avec d’autres conducteurs de scooters. L’un d’eux était un skater sur un skateboard et voilà qu’il s’est soudainement mis à rouler sur une toute nouvelle Vespa PX 80 Lusso. Un mois plus tard, je l’ai revu, il était assis en costume et chaussures de cuir ciré sur sa Vespa, désormais recouverte de rétroviseurs et de pièces chromées. La fois suivante où je l’ai rencontré, la moitié de son scooter avait disparu, ainsi que le haut de sa tête. Au lieu de chaussures en cuir fin et d’un costume, il porte maintenant des bottes rouges jusqu’aux genoux, un pantalon de camouflage et un blouson de bombardier. Sur sa tête, tout ce qui restait de sa “crinière de poppers” était une petite corne de cheveux qui voltigeait négligemment sur son visage après qu’il ait enlevé son casque. Un peu irrité, je lui ai demandé s’il avait eu un accident avec le scooter et pourquoi il avait l’air si drôle. Il a dit qu’il était maintenant Scooterboy et que le scooter était un CutDown ! Il l’avait probablement découvert avant, pour moi c’était nouveau à l’époque : le MOTORETTA, le Scootermag et encore en noir et blanc. Et ainsi le mal a suivi son cours. Maintenant, les années 80 sont devenues un peu trop lentes pour moi, les camarades de classe avec DT, RD, MBX & Co et même certains Mofa, étaient plus rapides que moi. Donc si je change le changement de vitesse de toute façon et que je démonte le moteur, autant rendre la moto un peu plus rapide… Entre-temps, j’avais également découvert le catalogue ROLLERSHOP et le SCOOTERING.

Les peintures personnalisées des magazines sur papier glacé me fascinaient tellement que je me suis assis dans ma “chambre d’enfant” des années 80 et j’ai rêvé de superbes peintures et j’en ai griffonné quelques-unes sur papier. Oui, allez-y, riez, ce sont mes œuvres collectées :

Castrol sponsorise avec le “Castrol Vespa Racer”

Mes rêves concernant la peinture personnalisée ne se sont pas vraiment réalisés. J’ai donc pris l’initiative de demander un parrainage à Castrol. Honnêtement, je suis un peu mal à l’aise avec cela maintenant : j’étais tout à fait sûr de l’avoir fait à l’âge de 16 ans. Mais d’après la date de la lettre à Castrol, que j’ai trouvée dans ma “boîte Scooter Scene”, j’étais déjà un peu plus âgé et, à l’époque, je faisais déjà des travaux d’intérêt général.

Malheureusement je n’ai plus les croquis de mon“Castrol Racer” avec 20 cv et ciblant 130-140km/h. Je suppose que j’avais joint les dessins à la lettre adressée à Castrol, département Motorsport. De la lettre, j’ai encore trouvé cette impression d’essai avec des corrections. Mais je n’ai certainement pas écrit à UHU et NUTELLA, MÜHLEN KÖLSCH ? Peut-être ! Je ne sais plus… Mais le monsieur de Castrol a été très gentil, il m’a invité à l’IFMA à Cologne et après une brève conversation dans le camion Castrol, il m’a glissé quelques autocollants Castrol dans la main. Si quelqu’un de Castrol est en train de lire ici : mon offre tient toujours ! Il s’agit par exemple de ma Vespa T4 d’Augsbourg :

Boutique Classic Castrol

Vous n’avez pas besoin d’écrire des demandes de sponsoring pour nos produits Classic Castrol, vous pouvez maintenant obtenir les produits rétro Castrol Racing à des prix très intéressants dans notre boutique Classic Castrol: Classic Castrol Produkte Classic Castrol Produkte